F.A.Q.

« Je suis pudique. »

Durant tout le massage-bien-être, vous restez couvert. Je replie la serviette pour découvrir la zone que je masse et je vous couvre à nouveau avant de changer de zone. Avant de commencer le massage, je vous explique les gestes que je vais effectuer. A tout moment, vous êtes et restez libre de vous exprimer et si vous ne vous sentez pas à votre aise, si un mouvement vous mets mal à l’aise, n’hésitez surtout pas à me le dire. Le massage-bien-être est un moment à vous pendant lequel vous devez vous sentir en confiance.
De plus, certains massages comme la technique chinoise des trois rides (massage du visage et du crâne) et l’hasta prana (massage des mains) se pratiquent habillés.

« Je n’aime pas être touché-e. »

Dans ce cas, la démarche vers le massage-bien-être n’est peut être pas la plus appropriée pour vous. Un massage ne doit pas être source de souffrance, physique, émotionnelle ou psychologique, alors ne vous forcez pas à une chose qui vous dérange ou vous mets mal à l’aise.

Si on vous a offert un massage du corps, je pratique aussi des massages des mains, des pieds ou de la tête qui vous mettront peut être plus en confiance. N’hésitez pas à me contacter pour en parler et nous trouverons une solution qui vous conviendra.

« Je n’aime pas qu’on touche…[placez la partie du corps concernée]. »

Ou « Je suis chatouilleux-se. »

Avant chaque massage, je revoie avec vous ce que je vais faire, les zones que je masse, je demande s’il y a des zones qui sont sensibles, chatouilleuses, ou que vous ne voulez pas que je touche. Il s’agit de votre corps et je n’effectuerai aucun geste sans votre consentement. Pendant le massage, le contact est fluide et toujours soit présent soit absent, il n’y a pas d’effleurages hésitants qui sont souvent la source de chatouilles ou sensations désagréables.

« Pourquoi parler de massage-bien-être et pas de massage ? »

En France, le terme de massage est utilisé par les professions médicales telles que les masseurs-kinésithérapeutes. Pour éviter toute confusion, l’utilisation du mot « massage-bien-etre » pour un toucher du corps sans but médical a été retenu. La Fédération Française de Massage-Bien-Etre lutte pour faire admettre légalement le terme « massage-bien-être », à visée non thérapeutique, par opposition au massage médical, tel que nous l’utilisons déjà dans le langage courant.

Vous avez une autre question ? Vous souhaitez prendre rdv ?